Location Voiture

 
Gold Plus Rewards
  • Pas encore membre? Adhérer

Les dix meilleurs endroits d’où contempler les étoiles aux États-Unis

Page author

By Martial

À l’approche de la Journée internationale de l’astronomie, le 14 mai, le moment est particulièrement bien choisi passer la nuit à la belle étoile, à deux comme en famille. Habituellement célébré le samedi le plus proche du premier quartier lunaire entre les 15 avril et 15 mai de chaque année, l’événement est organisé de façon à réunir les meilleures conditions pour pouvoir observer le ciel : des températures plutôt clémentes, quoi qu’il soit toujours préférable d’emporter des vêtements chauds comme là où le ciel est le plus clair, il fait souvent particulièrement frais, et une luminosité lunaire modérée qui permet d’apprécier la vue des étoiles, mêmes les moins lumineuses.

Qu’on le partage avec sa petite tribu ou avec son ou sa complice de premier ordre, ce moment est de ceux garantis de rester longtemps gravés dans notre mémoire. Cette expérience, pédagogique pour les petits, et romantique pour les plus grands, est à faire au moins une fois dans une vie et à réitérer partout où le ciel se dévoile plus extraordinairement encore que la fois précédente. D’où l’importance de savoir quels sont les meilleurs endroits d’où observer le ciel. Les astro-touristes à la recherche des plus beaux sites d’observation naturels pour contempler les étoiles se tournent inévitablement vers les États-Unis, pays qui, à lui seul, recèle plus de 20 sites répertoriés par l’International Dark-Sky Association, soit une grande majorité des sites les plus propices à l’observation astronomique et dont l’environnement nocturne est spécialement protégé pour la favoriser.

Pour vous guider vers les meilleurs endroits d’où observer le ciel aux États-Unis, voici notre sélection des dix plus beaux sites d’observation astronomique, n'hesitez pas à consulter notre carte :

Le Parc National des Arches, Utah

Situé dans une région peu habitée de l’Utah, le parc national des Arches offre une obscurité presque intacte, à l’écart de toute pollution lumineuse, et donc idéale pour observer les étoiles. Ses formations rocheuses naturelles créent un décor extraordinaire où ni jumelles ni télescope ne sont nécessaires pour contempler la voie lactée. Pour pouvoir profiter des autres sites à proximité : le parc national des Canyonlands et le Natural Bridges National Monument valent vraiment le détour, louez une voiture avec Hertz pour un road trip à destination des étoiles.

Superficie : 31 000 hectares

Comment s’y rendre : Le parc national des Arches se situe à trois heures et demie au sud-est de Salt Lake City et de son aéroport international, via l’Interstate 15, l’Highway 6 et l’Highway 191. Si vous arrivez par avion, vous pouvez louer une voiture Hertz à l’aéroport Grand Junction Regional, situé à moins de deux heures à l’est de la frontière du Colorado.

Hébergement : Le parc dispose d’un site de camping pour ceux désirant passer la nuit en pleine nature. Pour ceux préférant rester en hôtel ou chambre d’hôte, direction la ville de Moab, à 8 km du parc, (moins de 10 minutes en voiture) où vous y trouverez de nombreux établissement hôteliers.

À ne pas manquer aux alentours : Proche de la ville de Moab, à 9 km au Nord, arrêtez-vous au Negro Bill Canyon, où toute la famille pourra entreprendre une randonnée longeant la rivière.

Le saviez-vous ? Le parc contient le plus grand nombre d’arches rocheuses naturelles dans le monde, avec plus de 2 000 arches sur ses terres. La plus grande, connue sous le nom de « Delicate Arch », mesure près de 20 mètres de haut.

Le parc d'État de Cherry Springs, Pennsylvanie

Du côté est des États-Unis, la vue la plus grandiose de la voie lactée est admirable depuis le parc d’État de Pennsylvanie, le Cherry Springs State Park. Situé à 700 m au-dessus du niveau de la mer, le « champ astronomique » du parc offre une vue dégagée à 360°.

Superficie : 43 hectares

Comment s’y rendre : Le parc d'État de Cherry Springs est facile d’accès depuis l’aéroport International Buffalo Niagara, à deux heures et demie de conduite au sud-est, via Olean et Coudersport.

Hébergement : Le parc dispose de 30 emplacements de camping, mais vous ou pouvez aussi vous rendre à Coudersport, à 20 km du parc, où vous trouverez de nombreuses solutions pour la nuit.

À ne pas manquer aux alentours : Dans la ville de Coudersport, visitez le Potter County Historical Society Museum, retraçant l’histoire de la région et de ses habitants.

Le saviez-vous ? Le parc tient son nom des nombreux cerisiers noirs, (Black Cherry) qui poussent dans la région. Vous pourrez profiter de visites guidées autours de ces arbres et de sa région, afin de connaître et apprécier toute les richesses du site.

Le parc d'État de Staunton River, Virginie

Situé au cœur de la Virginie du sud, le parc d’État de Staunton River étale ses près de 1000 hectares de forêts et de prairies bordés par les fleuves du Dan et du Roanoke. Sur la côte est, les zones non affectées par la pollution lumineuse sont rares, mais ce petit coin de Virginie fait partie de ces perles encore intactes. On peut y louer un télescope comme un livre de bibliothèque pour contempler ou se renseigner sur les principales constellations.

Superficie : 950 hectares

Comment s’y rendre : Vous pouvez vous rendre en voiture au parc d'État de Staunton River depuis Washington DC – le site se trouve à quatre heures de route de la capitale américaine. Il est cependant plus simple de s’y rendre depuis Richmond et son aéroport international qui, bien sûr, dispose d’un guichet Hertz.

Hébergement : Le parc dispose d’un grand camping, mais vous si vous désirez passer la nuit en hôtel, alors rendez-vous dans la ville de South Boston, à 25 km du parc.

À ne pas manquer aux alentours : Pendant que vous êtes à South Boston, profitez-en pour visiter la ferme Hudson Heritage, une ferme bio ou vous y verrez de nombreux animaux et où vous pourrez même y apprendre à faire du fromage !

Le saviez-vous ? Le parc est une destination touristique populaire depuis plus d’un siècle, et les cabanes en ont rondins que vous y verrez ont été construites dans les années 1930, et sont encore utilisées aujourd’hui ! Vous pouvez également participer aux activités en plein air comme le ski nautique ou encore faire un saut dans la rivière.

Le parc d’Headlands Dark Sky, Michigan

Pour fuir la pollution lumineuse des agglomérations urbaines tentaculaires de la côte est, rien de tel que de prendre la route jusqu’à la pointe nord du Michigan, près de Mackinaw City. C’est là, au cœur des grands lacs, que la vue la plus pure se dévoile devant nos yeux d’enfant.

Superficie : 220 hectares

Comment s’y rendre : Le parc d’Headlands, à la pointe la plus au nord du Michigan est un endroit relativement reculé. Detroit est la grande ville la plus proche, à quatre heures et demie de route du parc. Mais l’aéroport régional de Pellston et son guichet Hertz se trouvent à une heure de Detroit par avion et juste une demi-heure de route du parc Headlands.

Hébergement : Le parc dispose de sa propre maison d’hôte, mais vous pouvez aussi vous rendre au centre-ville Mackinaw, à moins de 6 km du parc, où vous y trouverez de nombreuses solutions d’hébergement.

À ne pas manquer aux alentours : À Mackinaw city, ne manquez pas le vieux phare de Mackinac Point pour un voyage dans le temps !

Le saviez-vous ? Amateurs des grands espaces, ne cherchez pas plus loin. Vous serrez comblés en découvrant les bois restés intacts, en entreprenant les chemins de randonnée à vélo, ou encore d’admirer un coucher de soleil incroyable. C'est aussi un foyer important pour la faune et la flore locale : vous pourrez y apercevoir des cerfs et coyotes et même des ours !

Le Parc d'État de Clayton Lake, Nouveau-Mexique

Le jour, le paysage du Clayton Lake State Park est défini par des plaines volcaniques, des prairies éparses et des falaises de grès rougeoyantes. Mais la nuit, c’est son ciel parfaitement sombre qui ébahit les observateurs d’étoiles, aux abords des grandes plaines de l’ouest américain.

Superficie : 190 hectares

Comment s’y rendre : Situé en plein cœur du désert du Nouveau-Mexique, le parc de Clayton Lake est un lieu relativement reculé. Il se trouve à quatre heure de route au nord-est d’Albuquerque, en empruntant l’Interstate 25 et en passant par Las Vegas (non, pas le Las Vegas auquel vous pensez) et du Wagon Mound. Sinon, vous pouvez également opter pour une voiture de location Hertz depuis Amarillo, au Texas, à deux heures et demie au sud.

Hébergement : La ville de Clayton regorge d’hôtels et maisons d’hôtes aussi divers que variés.

À ne pas manquer aux alentours : Faites un détour au Herzstein Memorial Museum, et demandez à en savoir plus sur les mystérieuses histoires de fantômes…

Le saviez-vous ? Clayton Lake est très populaire auprès des astronomes amateurs, mais c'est également devenu un site prisé des pêcheurs. Le lac Clayton est rempli de nombreuses espèces de poissons, comme le bar, la truite ou encore le poisson-chat. Le lieu parfait pour passer une journée de pêche agréable dans un cadre idyllique.

Le Parc National de Big Bend, Texas

Entre le Texas et Mexique, plus au sud, s’étend le parc national du Big Bend. Sa vaste distance des principaux centres urbains en fait une contrée encore bien préservée des lumières artificielles où seules nos jumelles, ou notre télescope, nous séparent des étoiles.

Superficie : 32 422 hectares

Comment s’y rendre : En vous rendant au parc de Big Bend, il sera bien compliqué de se rapprocher plus de la frontière Mexicaine ! El Paso est l’aéroport international le plus proche, à quatre heures de route à l’est.

Hébergement : Il y a des chalets au cœur du parc, mais vous pouvez aussi vous rendre dans les villes de Terlingua (à 13 km du parc) ou encore à Marathon (à 40 minutes en voiture du parc) disposant de nombreuses options d’hébergement.

À ne pas manquer aux alentours : Louez une barque et traversez le Rio Grande en passant par le canyon Boquillas.

Le saviez-vous ? Le parc national tire son nom de la courbure (Bend en anglais) du fleuve Rio Grande. Il est le seul parc d'état contenant une chaîne montagneuse entière et il est l’habitat de plus de 450 espèces d'oiseaux - plus que vous n’en trouverez dans n’importe quel autre un autre parc national des Etats-Unis !

Le Parc Historique National de Chaco, Nouveau-Mexique

Outre sa richesse archéologique, le parc de Chaco préserve la splendeur de son ciel paisiblement étoilé. Munis d’un planisphère, vous pourrez facilement suivre ensemble le tracé des principales constellations et de leurs voisines plus discrètes.

Superficie : 13 743 hectares

Comment s’y rendre : Le parc de Chaco est à trois heures de route au nord-ouest d’Albuquerque. Filez à l’ouest avant de prendre la direction du nord sur la NM509 en direction du Parc. Optez pour un 4x4 ne serait pas une mauvaise idée, certaines routes peuvent être difficiles d’accès.

Hébergement : Vous pouvez passer la nuit au camping du parc (Le Gallo Campground) niché au beau milieu des falaises ou vous rendre dans la ville d’Aztec, à 1h30 de route, si vous préférez passer la nuit dans un hôtel.

À ne pas manquer aux alentours : Rendez-vous aux « Aztec Ruins National Monument » et découvrez d’anciennes ruines construites par les Anasazis

Le saviez-vous ? Le parc est imprégné de l’histoire et de la culture des peuples Anasazis, tribus amérindiennes, qui, pendant plus de 2 000 ans, ont occupé ces terres. Cette région du pays joué un rôle important dans l’histoire de la culture Pueblo, accueillant des monuments et des cérémoniels uniques sur le sol américain. Certains sont même classés au patrimoine mondial de l'UNESCO !

La Vallée de la Mort, Californie

Incontournable de jour, la désertique Vallée de la Mort est encore plus sombre et mystérieuse de nuit. Suffisamment éloignée des métropoles californiennes environnantes, elle offre une vision proche de ce qu’aurait été une vue du ciel à l’ère pré-urbaine.

Superficie : 1 362 800 hectares

Comment s’y rendre : La Vallée de la Mort se situe à environ 210 km au nord-ouest de Las Vegas. Après avoir récupéré votre voiture de location Hertz à l’aéroport de la ville, le McCarran International Airport, prenez l’Interstate 15 pour ensuite emprunter la NV 160 en direction de Pahrump. Au nord de la ville, prenez la Bell Vista Ave avant de tourner sur la CA 190W. Le trajet dure environ deux heures et vingt minutes, mais assurez-vous de prendre avec vous beaucoup d’eau en été.

Hébergement : Les villages de Furnace Creek (à quelques pas du parc) et de Stovepipe Wells (à moins de 40 km du parc) disposent de nombreux hébergements.

À ne pas manquer aux alentours : dans la ville de Rhyolite (à 60 km du parc), visitez le Goldwell Open Air Museum, musée à ciel ouvert où s’entremêlent nature et art moderne.

Le saviez-vous ? Ne vous fiez pas à son nom, ce parc est plein de vie : une centaine d’espèces différentes de plantes et d’oiseaux, et une douzaine d’espèces de reptiles, amphibiens, poissons et mammifères, comme des pumas ou encore des mouflons et vivent !

L'Observatoire de Goldendale, Washington

En haut d’une colline près de la ville de Goldendale se trouve cet observatoire orienté vers la voie lactée. À l’intérieur on trouve l'un des plus grands télescopes du pays accessible au public.

Superficie : 2 hectares

Comment s’y rendre : L’itinéraire le plus simple pour vous rendre à l’observatoire est depuis l’aéroport de Portland, dans l’Oregon. Récupérez votre véhicule Hertz depuis l’aéroport, et le parc ne se trouve qu’à deux heures de route, en empruntant l’Interstate 84.

Hébergement : Vous trouverez un grand choix d’hôtels et maisons d’hôtes dans la ville de Goldendale.

À ne pas manquer aux alentours : A près de 20 km du parc, ne manquez pas le Maryhill Museum of Art, exposant près de 100 œuvres d’Auguste Rodin !

Le saviez-vous ? Le Goldendale est une installation à but éducatif et publique, consacré à l’observation du ciel. L’observatoire, sur un sur un sommet de 640m, est en grande partie géré par des volontaires. Le centre offre des programmes d'observations de jour comme de nuit et ce tout au long de l'année.

La ville de Flagstaff, Arizona

Quelle plus belle vue que celle de la voie lactée posée sur les sommets des San Francisco Peaks, près de Flagstaff ?

Superficie : 16 540 hectares

Comment s’y rendre : La jolie ville de Flagstaff, disposant de son propre aéroport, est très facile d’accès. Mais si vous préférez empruntez la route touristique, vous pourrez appréciez un road trip de sept heures depuis Los Angeles.

Hébergement : la ville de Flagstaff offre de nombreuses solutions d’hébergements, que vous soyez à la recherche d’un gite ou d’un hôtel luxueux.

À ne pas manquer aux alentours : Rendez-vous au Walnut Canyon National Monument pour découvrir sa faune et flore variées tout au long d’une balade de 2km.

Le saviez-vous ? En déambulant dans la ville de Flagstaff, vous sentirez très certainement une odeur sucrée de vanille. Sachez que la ville est au milieu du plus grand peuplement de pins Ponderosa au monde, que l'on connaît pour dégager une odeur douce de vanille.

Déserts, lacs ou montagnes, la diversité des paysages américains recèle des plus beaux sites de la planète d’où admirer les étoiles. Quel que soit l’État dans lequel vous vous trouvez, un simple trajet en voiture vous permettra de rejoindre l’un d’entre eux. Alors profitez de la Journée internationale de l’astronomie pour vous initier à l’étude des astres.

Page author

Article rédigé par Martial

113 Messages