Woodstock et les sixties à San Francisco

Page author

by Hertz - 31 août 2017

C’est à San Francisco, et plus précisément dans le quartier de Haight-Ashbury, qu’est né le célèbre mouvement hippie. Le fameux summer of love a débuté suite au rassemblement qui eut lieu au Golden Gate Park le 14 janvier 1967 sous l’appellation du Human Be-In et qui servit de plate-forme aux grands groupes de Woodstock, tels que les Beatles et les Mamas & Papas, ainsi qu’à un état d’esprit fondé sur des idéaux d’amour, de paix, de liberté et de partage.

Nous avons choisi les meilleurs endroits à visiter pour retrouver l’ambiance fleurs-dans-les-cheveux qui caractérisait et caractérise toujours ce mouvement. Pour vraiment vous y croire, louez un véhicule approprié à l’état d’esprit hippy, du genre minibus Volkswagen.

Angle des rues Haight et Ashbury

Le berceau du peace-and-love a conservé de nombreux vestiges de son heure de gloire. Vous y trouverez des boutiques alternatives (comme la librairie anarchiste City Lights Bookstore, le magasin bouddhiste Dreams of Katmandou, ou encore le disquaire spécialisé dans les tubes des années 60s et 70s, Bang On San Francisco). Pour allier la bonne cuisine à l’histoire unique du quartier, offrez-vous un petit déjeuner au Red Victorian Peace Centre ou au Vesuvio Cafe.

Comme si vous y étiez, la Haight Ashbury Street Fair qui a lieu le deuxième weekend de juin voit le quartier revivre son histoire en un spectaculaire festival où se réunissent artistes, musiciens et cuisiniers en tous genres pour deux jours de pure tendance hippie.

Descendez Haight Street jusqu’au numéro 710 et vous trouverez le QG du groupe de rock Grateful Dead qui fit partie des grands acteurs du mouvement.

Hippie Hill et le Golden Gate Park

Le parc est toujours agréable, avec ses immenses étendues de pelouse et ses vues magnifiques sur le Golden Gate Bridge. Le weekend, on peut souvent y assister à des concerts en plein air et admirer des artistes de rue. A l’extrémité Est du parc, la colline d’Hippie Hill est restée le point de rendez-vous des originaux, des mouvements à contre-courant et des cultures en tous genres. C’est le site le plus libéral de San Francisco, surtout pendant les évènements et concerts.

Les classiques de San Francisco

Qui dit visite à San Francisco, dit un passage obligatoire par l’emblématique pont du Golden Gate, la colline en lacets serrés de Lombard Street, le marché de Ferry Building ou le quartier de Chinatown. Profitez aussi de votre retour au années 60s pour faire une balade en tramway, héritage de la fin du XIXème siècle qui fonctionne toujours aujourd’hui pour le plus grand plaisir des touristes, et pour visiter la célèbre prison d’Alcatraz et traverser la baie de San Francisco en bateau (choisissez la vôtre au crépuscule, pour faire plus hippie).

Le 6 octobre 1967, le spectaculaire Summer of Love s’est terminé par une parodie de funérailles symbolisant la fin du rassemblement, mais le mouvement a gardé des adeptes dans le monde entier. Pour mieux le comprendre, rien de tel que la visite de tous ces sites qui en ont gardé un souvenir indélébile.

 

Page author

Article rédigé par Hertz

180 Messages